0

Ylo est là, profitez de l’offre de lancement jusqu'au 6 décembre à minuit !

COMMANDER
L’actualité bien-être
Voir tous Conseils santé Médecine traditionnelle naturelle Pharmacopée Ylo
Conseils santé

Conseils pour une bonne nuit 20 octobre 2017

Ylo Sante Sommeil Illustration Phyto-acupression

Plus d’un français sur 3  déclare avoir des troubles du sommeil : difficultés d’endormissements, réveils nocturnes, réveils matinaux, sommeil agité,….Autant de situations ayant un retentissement direct sur la quantité et sur la qualité du sommeil. Or, le manque de sommeil impacte la mémorisation des événements de la journée. Il permet en effet, principalement lors de la phase paradoxale, de « digérer » les émotions négatives de la journée.

Comme le dit l’écrivain E.Joseph Cossman « Le meilleur pont entre le désespoir et l’espoir est une bonne nuit de sommeil ». Lors d’un manque de sommeil, les émotions négatives restent très présentes à l’esprit et la perception de la réalité est ainsi biaisée.

Voici quelques conseils pour essayer de retrouver une qualité de sommeil satisfaisante, de manière naturelle.

Tout d’abord, une bonne nuit se prépare tout au long de la journée.

Il est important de pratiquer une activité physique et de mettre son corps en mouvement afin d’y inscrire des repères temporaux. Si vous avez un travail sédentaire, favorisez la marche à pied pour vous rendre sur votre lieu de travail matin et soir (ou sur une partie du trajet) et préférez l’escalier à l’ascenseur.

Une bonne exposition à la lumière naturelle aide à synchroniser les cycles circadiens. Ce sont des rythmes biologiques naturels définis par l’alternance entre la veille et le sommeil. Il existe des solutions comme des lampes, diffusant une lumière proche de la lumière naturelle. Elles sont de nos jours financièrement plus accessibles.

Régulièrement dans la journée, prenez 5 à 10 minutes pour vous. Arrêtez tout ce que vous faites et concentrez-vous sur votre état émotionnel, vos sensations corporelles, votre respiration. Essayez d’inspirer et d’expirer sur 5 secondes pour chacun des mouvements. Votre respiration se placera certainement beaucoup plus bas, dans le ventre et se synchronisera avec votre rythme cardiaque. Cette synchronisation entraine un bien-être et un ralentissement du flot des pensées. Enfin, essayez de cultiver les émotions positives énergisantes telles que la curiosité, l’enthousiasme, l’élan et la spontanéité.

En fin journée, arrêtez la consommation de substances excitantes : café, thé, alcool. Le soir, dinez léger.

Il est déconseillé de pratiquer une activité physique intense.

Arrêter de regarder des écrans une heure avant de dormir. Ils diffusent une lumière bleutée qui favorise l’éveil en freinant la production de mélatonine : l’hormone de l’endormissement.

Au moment du coucher, veillez à être dans la pénombre, au calme et dans une pièce pas trop chauffée. L’abaissement de la température corporelle naturellement présente au moment de l’endormissement permet de ralentir tous les rythmes. Vous pouvez lire ou écouter une musique douce jusqu’à ce que votre corps vous envoie les signaux du sommeil : bâillements, yeux qui piquent, diminution de l’attention et de la force musculaire. Ne passez pas outre. Notre corps, trop souvent relégué au second plan au profit de l’esprit, est pourtant un formidable baromètre de nos états, si on apprend à l’écouter.

Enfin, avant de dormir, ayez une pensée agréable, qui génère une émotion positive et apaisante : confiance en soi, sérénité, attendrissement, admiration, amour, bienveillance, comme Christophe André qui préconise l’usage thérapeutique des émotions agréables.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Encore un peu de patience,
l’application n’est pas encore téléchargeable
Produit disponible dès janvier 2018.
Inscrivez-vous à la newsletter pour être alerté de la disponibilité.