0

Ylo est là, profitez de l’offre de lancement jusqu'au 6 décembre à minuit !

COMMANDER
L’actualité bien-être
Voir tous Conseils santé Médecine traditionnelle naturelle Pharmacopée Ylo
Médecine traditionnelle naturelle

La diététique : un pilier de la médecine traditionnelle d’Asie 11 juillet 2018

Quelle est la place de la diététique dans la médecine traditionnelle d’Asie ?

La diététique fait partie des 5 piliers de la Médecine Traditionnelle Chinoise, comme l’acupuncture ou l’acupression, les exercices respiratoires (ex : Qi Gong), le massage Tuina et la Pharmacopée (plantes). Historiquement il est difficile de tracer une frontière entre les plantes « aliments » et les plantes « médicaments » dans la Médecine Traditionnelle.

« Celui qui ne sait pas manger correctement, n’est pas capable de vivre »

Sun Simao, médecin de la cour des Tang (VIIème siècle ap JC), considère que tout médecin doit d’abord s’enquérir des habitudes alimentaires de son patient. Ainsi, il peut y trouver la cause de la maladie et traiter le patient en lui prescrivant un régime approprié. Le médecin ne doit faire appel aux médicaments que lorsque le régime prescrit s’avère insuffisant ou inefficace.

Selon la médecine traditionnelle chinoise, il n’existe pas de régime alimentaire « générique », car les conseils nutritionnels nécessitent au préalable un diagnostic différentiel du patient. La prescription du régime alimentaire doit de surcroît conserver un attrait gustatif, visuel et olfactif afin d’assurer que le patient suive dans la durée son régime alimentaire.

Comment la médecine traditionnelle chinoise décrit-elle  les aliments ?

L’homme puise son énergie dans le Ciel par la respiration et dans la Terre par son alimentation. Depuis des millénaires, la pharmacopée, dont l’albizia, a répertorié les aliments en leur conférant les propriétés suivantes :

La nature : chaud, tiède, neutre, frais, froid, qui exprime leur action sur le corps

La saveur : acide, amer, salé, sucré, piquant, qui exprime leur relation avec un organe

Le tropisme pour les méridiens qui exprime leur action sur les méridiens et les organes correspondants.

Les indications thérapeutiques et contre-indications qui permettent de prescrire le régime alimentaire en fonction des besoins du patient

Le mode de préparation : cru, cuit, grillé, bouilli ou autre, qui peut modifier les propriétés des plantes

Ces propriétés sont utilisées aujourd’hui pour les prescriptions des régimes alimentaires en fonction du besoin du patient.

Les 3 conseils pour une bonne diététique

1-  Prenez votre temps pour préparer le repas, pour manger et surtout mâchez bien les aliments. Manger doit rester un vrai acte de conscience. N’oubliez pas que votre corps puise son énergie dans votre alimentation.

2- Privilégiez les aliments de saison et de votre région qui sont adaptés aux besoins de votre corps qui vit au rythme des saisons.

3- Variez les aliments pour associer les 5 saveurs à chaque repas et les couleurs pour éveiller l’appétit, une belle assiette comporte 5 couleurs.

De plus,

– Si vous ressentez des signes de froid ou de faiblesse, privilégiez des aliments de nature tiède ou chaude et de saveur sucrée (crevette, mouton, riz) ou piquante (gingembre, ail, cannelle).

– Si vous ressentez des signes de chaleur, de tension, d’excitation, de stress, privilégiez des aliments de nature fraîche ou froide (pastèque, concombre) et de saveur acide (tomate) ou sucrée (chou blanc, aubergine).

Exemple de recette pour l’insomnie, la fatigue et les maux de tête : salade de céleri aux noix du Dr Michelle Spiroux

Émincer le céleri (300g), ajouter les noix (50g), le sel et l’huile de sésame.

La noix tonifie l’énergie en renforçant celle du rein et améliore la fonction cérébrale.

Le céleri abaisse la tension nerveuse.

Pour une efficacité optimale, n’hésitez pas à associer plusieurs des piliers de la médecine traditionnelle asiatique. Par exemple, en utilisant Ylo Maux de tête ou Ylo Sommeil, vous cumulez les bienfaits de l’acupression, de la phytothérapie et de la diététique pour réquilibrer votre organisme.

Références :

Dr. Michelle Spiroux – cours de diététique chinoise – DUMETRAC

Eric Marié – Journal of Global Cultural Studies 10/2015 – Manger, Représenter: Approches transculturelles des pratiques alimentaires  – Se nourrir des souffles et des saveurs : la diététique de la médecine chinoise.

Partagez cet articleShare on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Encore un peu de patience,
l’application n’est pas encore téléchargeable
Produit disponible dès janvier 2018.
Inscrivez-vous à la newsletter pour être alerté de la disponibilité.